Commentaire S1 vs Nice

HBGG / Nice

Après être passé tout près de l’exploit à Saint-Raphaël mais en revenant malheureusement bredouille de sa confrontation dans le Var, le HBGG s’était ajouté une pression supplémentaire à l’heure d’affronter Nice au centre omnisports. L’objectif du jour était clair : défaite interdite !

Privés de Bredel, blessé de dernière minute, les jaune et vert entrent bien dans la partie, portés par les arrêts de Rajkovic, décisif aussi sur ses longues relances pour Lesage et Desbos. Fort sur jeu rapide, le HBGG peine un peu plus sur attaque placée et s’en remet à Teyssier, de loin.

Mais les Niçois ne sont pas les premiers venus… Leur défense de zone monte progressivement en intensité et en attaque c’est l’expérience de Sidibé sur la base arrière et la puissance de Krai en pivot qui mettent à mal la 0-6 des locaux.

Le jeu s’équilibre et si le HBGG fait la course en tête dans cette première période, il ne parvient pas à décrocher Nice qui reste bien calé à 1 ou 2 buts maximum. La mi-temps intervient sur le score de 14 à 13 en faveur du HBGG. L’écart aurait pu être un peu plus important mais le public du centre omnisports s’en contente.

La seconde période repart sur les mêmes bases avec des locaux qui semblent avoir du mal à jouer libérés et des Niçois solides, sans être transcendants (16-16 à la 36ème minute). Deux exclusions temporaires consécutives contre Derradji et Brueyre viennent alors renforcer les doutes du HBGG et donner du baume au cœur aux azuréens. Nice en profite pour prendre les devants : 16-19 à la 39ème, puis 18-24 à la 46ème grâce à un but plein d’opportunisme et d’audace de Sidibé sur coup-franc direct. L’écart grimpe même d’une unité supplémentaire (18-25) à la 47ème minute.

Soyons clairs, à cet instant du match, même avec un petit quart d’heure à jouer, on ne donne pas cher des chances du HBGG de revenir dans la partie. Les coachs jouent leur va-tout. Première option, une stricte sur Sidibé qui perturbe les visiteurs, d’autant plus que dans sa cage, Marce, venu au relais de Rajkovic, commence son travail de sape sur les tireurs adverses. Deuxième option, trouver le joueur chaud pour porter l’attaque : ce sera Beaucourt, auteur de 3 buts consécutifs en moins de 3 minutes (22-25 à la 50ème). Le HBGG recolle, l’espoir renaît, mais rien n’est simple car les Niçois ne veulent rien lâcher et sauvegardent un petit matelas de 2 buts.

Portés par leur public, qui se réveille enfin, les Ardéchois se jettent à corps perdu dans la bataille :  Desbos, Nardello, Beaucourt, Brueyre apportent leur pierre à l’édifice et le HBGG se met enfin en position d’égaliser en revenant à -1 à 1 minute 30 de la fin.

Un temps-mort est pris par les coachs locaux qui sortent alors le gardien afin d’attaquer en supériorité numérique. Sur les premières passes, Nice est poussé à la faute et Krai se voit sanctionner d’une exclusion temporaire. A 7 joueurs de champ contre 5, les jaune et vert ont alors les cartes en main pour arracher ce nul qui leur tend les bras. Un décalage est trouvé pour Lesage sur son aile qui fait mouche : 29-29. Il reste 10 secondes à jouer. La défense est acharnée mais Nice trouve quand même l’ouverture pour s’offrir un dernier un tir que maître Rajkovic se charge de détourner du pied.

Comme contre Istres mi-décembre, ce match nul a un vrai goût de victoire pour le HBGG au vu de la physionomie du match. Si l’équipe a semblé en difficulté, surtout en deuxième mi-temps, on retiendra qu’elle aura su aller chercher les 2 points du match nul, 2 points qui permettent aux Ardéchois de se placer à la 6ème place de la poule, toujours à portée du podium, alors que se profile un mini-trêve de 2 semaines avant deux très grosses confrontations : le déplacement à Draguignan (3ème), le 29 février, puis la réception de la Crau (4ème), le 15 mars.

 

DL

 

 

Aestivo - Partenaire et réalisation web