La parole est à Mathias Chapelon

Peux-tu te présenter en quelques mots ? depuis combien de temps joues-tu au hand ?

Mathias Chapelon, je vis sur St Péray. J'ai 15 ans. Je rentre en seconde. Je joue au hand depuis 10 ans au HBGG.

Quel est ton parcours handballistique ?

J'ai toujours joué au HBGG. Au moment des sélections avec le comité Drôme Ardèche, j’ai été sélectionné du début jusqu’ à la fin. Je me suis à chaque fois donné au maximum pour être pris en équipe de ligue Auvergne Rhône Alpes. Je suis allé jusqu’à faire un stage régional mais cela n'a pas suffi pour continuer l’aventure.

On a appris une grande nouvelle te concernant, toutes nos félicitations. Direction le Pôle handball de Chambéry à la rentrée ? Quelle a été ta recette ?

Merci beaucoup! Et oui direction le pôle de Chambéry. Cela a été très difficile. Je suis allé au collège de Chambéry pour m'améliorer le plus possible et pour pouvoir entrer dans un pôle. Cela a payé. J'ai vraiment tout donné à chaque entraînement cette année. Puis le jour des sélections, je n’ai rien lâché, j’ai sauté sur tous les ballons et j'ai réussi à intégrer le pôle où il y a eu 2 ados de ma génération pris avec moi sur 200 postulants. Comme quoi il y avait très peu de chance mais il faut se donner les moyens !

Le jaune et vert t’allait bien au teint, mais du coup tu vas rejoindre les bancs du Valence Handball, pourquoi ?

J'ai décidé d'intégrer le club de Valence Handball car le pôle voulait un niveau élevé en -18 et Valence avait une -18 championnat de France. Comme ça, cela me permet d'entrer dans une vraie compétition. En entrant au pôle, je commence à entrer dans un milieu professionnel. Je n'oublierai jamais mon club formateur et mes couleurs. J’y reviendrai !

Quels sont les conseils que tu pourrais transmettre à de jeunes joueurs comme toi qui souhaitent faire quelque chose dans le handball ?

Tout d'abord je voudrais leur dire que si vous voulez une opportunité dans le handball, il faut persévérer à chaque entraînement, chaque jour, jusqu’au bout pour se donner les moyens d’entrer dans une structure handball. J'aimerai faire un exemple avec Lucien Lilian et Noah qui sont licenciés au club et qui vont suivre le même parcours que moi en allant au collège de Chambéry. En suivant ce parcours j'espère qu'ils iront loin. C’est ce que je souhaite pour tout le monde. Donnez-vous à fond et ça payera, je vous le promets !
Mais le hand reste une passion et même avec un esprit de compétition, il faut que le hand soit un plaisir.

J'espère que le HBGG aura l’occasion de créer une structure formatrice typer section car c'est un club super.

Nous te souhaitons une belle réussite !!

Aestivo - Partenaire et réalisation web