commentaire des Seniors 1

HBGG / Montélimar

A l’heure d’affronter Montélimar, le challenge était clair pour le HBGG. Grâce aux résultats des rencontres de la veille et notamment la défaite d’Annecy à Rhône-Eyrieux, la route était désormais pleinement dégagée pour assurer la 1ère place de la poule : une victoire face au voisin drômois et le HBGG était en effet certain de terminer 1er, quoi qu’il arrive lors des deux dernières journées.

C’est donc forts de cette volonté d’atteindre au plus vite cet objectif que les hommes du duo Héritier-Boyron entament la rencontre. Ce surcroît d’enjeu a-t-il ajouté un peu de pression ou de relâchement dans la tête des Ardéchois ? Toujours est-il que les premières minutes sont marquées par des erreurs inhabituelles et certaines largesses défensives… Et sur le terrain, c’est bien la jeune équipe de Montélimar qui débute le mieux la rencontre. Il faut attendre la 9ème minute pour voir les jaunes et verts prendre l’avantage au score (5-4), pour ne plus jamais le lâcher. Un peu comme si le HBGG avait décidé de se donner du temps pour jauger son adversaire du jour...

Dans un gymnase copieusement garni, les Guilherandais-Grangeois vont ensuite faire la course en tête (20-9 à la pause), se reposant sur une paire de gardien une nouvelle fois très performante et se permettant même quelques actions d’éclat comme un double kung fu initié et conclu par sa jeune garde.

La différence entre les deux équipes étaient vraiment trop grande et malgré leur combativité, les jeunes Montiliens ne pouvaient rien faire pour endiguer la supériorité des locaux (on souhaite d’ailleurs à ce club de Montélimar de pouvoir retrouver au plus vite le niveau national).

Au final, le HBGG s’impose 42-24 sous les vivas du public. La première place est assurée, la montée en Nationale 2 aussi. L’heure est à la célébration, une célébration teintée d’émotion car ce match était aussi la dernière sortie de Julien Chaix sous les couleurs du HBGG. Une dernière sortie que ce grand Monsieur aura encore éclaboussé de toute sa classe en terminant meilleur marqueur avec 9 buts.

Vraiment, que de changement entre la phase aller et la phase retour ! Après la victoire au match aller, mi janvier à Montélimar, le HBGG, qui restait alors sur 3 victoires et un match nul, était 4ème ex aequo, derrière Valence et Loriol, poursuivants du leader Annecy. A l’époque, le podium était loin d’être acquis, sans parler de la première place. Oui mais voilà, grâce à une seconde phase parfaite pour l’instant au plan comptable, le HBGG a progressivement rattrapé et dépassé un à un tous ses adversaires directs. Il peut désormais savourer son titre de champion de la poule 7 de Nationale 3. A deux journées de la fin du championnat qui plus est ! Une performance rare et un magnifique exploit ! Mais qu’on ne s’y trompe pas, rien n’a été simple cette saison : un nouvel encadrement technique, des nouveaux joueurs, un changement de coach à l’inter-saison, des tâtonnements.... Il a fallu faire bloc et travailler dur pour s’offrir une dynamique de 13 victoires d’affilée, série en cours.

Ceux qui suivent cette équipe depuis son titre de champion Dauphiné-Savoie en 2016 et son accession au niveau national, le savent bien : la performance réalisée est immense. Pour sa 1ère saison en N3, lors de la saison 2016-2017, l’ogre s’appelait Nice. La saison dernière, il s’appelait Cournon. Cette année, dans une poule 7 extrêmement relevée, l’ogre et le leader incontesté, c’est bel et bien le HBGG. Une grande fierté !

D.L.

Aestivo - Partenaire et réalisation web