Commentaire des S1

Saint-Chamond / HBGG

Le déplacement à Saint-Chamond avait tout des allures du match piège. Face à une équipe mal classée qui lutte pour sa survie en Nationale 3, l’erreur aurait été de prendre l’adversaire de haut. Il fallait être sérieux et ce fut sans doute le discours tenu aux joueurs par les coachs durant cette semaine d’entraînement. C’est en tout cas avec cet état d’esprit que les jaunes et verts débutent la rencontre. Chez les rouges de Saint-Chamond, la consigne avait plutôt dû porter sur l’agressivité défensive. Une agressivité d’emblée mal maîtrisée puisque dès la 2ème minute, Brueyre se voit « séché » au 6 mètres alors qu’il avait pris l’intervalle. Une intervention plus que limite des défenseurs couramiauds qui donne le ton de la rencontre. Venu au relais de Brueyre, sonné et contraint de sortir, Nardello entre en piste en scorant des 9 mètres sur une action limpide qui sera reproduite à plusieurs reprises. Les Ardéchois jouent juste, alternant jeu rapide et attaques placées, où la précision de Chaix et l’activité de Frési font merveille. La défense est elle aussi solide, malgré quelques difficultés à contenir l’arrière gauche adverse, Blanc. Mais dans sa cage, Rajkovic monte peu à peu en régime… Le HBGG se détache progressivement : 5-10 à la 13ème minute.

Malgré la franche domination des jaunes et verts, l’équipe et les supporteurs présents sont loin d’être sereins. La faute à plusieurs fautes grossières voire dangereuses, certes sanctionnées par les arbitres mais qui auraient pu avoir de toutes autres conséquences. A la 20ème minute, c’est au tour de David de se faire « découper » par le pivot adverse. La tension monte sur le terrain et dans les tribunes. Malgré cette atmosphère pour le moins tendue, les hommes de coach Kinou restent concentrés et focalisés sur leur objectif : maintenir l’écart... et éviter la blessure. Dans les dernières minutes de cette première période, un passage é-nor-me de Rajkovic, auteur de 3 arrêts consécutifs, dont un sur jet de 7 mètres, vient calmer tout le monde et rappeler aux Couramiauds que ce soir, le patron sur le terrain, c’est bien le HBGG (10-20 à la pause)..

Au retour des vestiaires, changement d’approche défensive du côté de Saint-Chamond qui tente de perturber le jeu des Guilherandais-Grangeois de façon plus licite en mettant en place une double stricte. Peine perdue, le HBGG, en leader, ne se désunit pas et trouve la parade par Nardello et Mourier. Mais dans cette seconde période, le jeu devient plus fou et moins maîtrisé. Pour le HBGG, cela se traduit offensivement par de nombreuses contre-attaques de Desbos, Rocha et Lesage. Mais défensivement, l’intensité baisse d’un ton : malgré l’activité de Chantepy, les jaunes et verts laissent plus d’espace à leurs adversaires qui en profitent pour marquer de loin. Dans sa cage, Marce n’y peut pas grand-chose. A défaut de multiplier les arrêts, il se mue alors en premier attaquant en scorant à trois reprises dans le but vide alors que le coach de Saint-Chamond avait pris l’option de sortir son gardien pour attaquer en supériorité numérique.

Au final, le HBGG s’impose largement (29-44) au terme d’une rencontre où l’essentiel aura donc au moins autant été de préserver l’intégrité physique des joueurs que d’empocher les 3 points. Au niveau du classement, parmi les prétendants aux deux premières places de cette poule 7, tout le monde s’est imposé à l’exception de Saint-Priest, battu à domicile par Valence. A 3 journées de la fin, ils ne sont désormais plus que 3 à pouvoir concurrencer le HBGG (51 points) : Loriol (4ème avec 46 points), Aix-en-Savoie (3ème avec 46 points), Annecy (2ème avec 48 points). Quatre équipes qui se rencontreront d’ailleurs lors de la dernière journée du 1er juin (déplacements d’Annecy à Loriol et du HBGG à Aix). Mais avec 3 points d’avance sur son plus sérieux rival et deux rencontres à domicile à suivre (dimanche 12 mai contre Montélimar et samedi 18 mai contre Valence), le HBGG a toutes les cartes en main...

D.L.

Aestivo - Partenaire et réalisation web