commentaire -13G1

Pour son deuxième match d’Excellence AURA, c’était un vrai test qui était proposé aux -13 du HBGG : un déplacement à Lyon-Caluire, face à une formation qui s’annonçait redoutable après son match nul obtenu à Meylan, l’un des cadors de la poule, la semaine dernière… Tous, des coachs aux joueurs, en passant par les supporteurs, étaient impatients d’entrer dans cette confrontation : une impatience palpable dès notre arrivée sur les coups de 9h30, chez les banlieusards lyonnais.

D’entrée de jeu, les jaune et bleu de Caluire essayent d’imprimer à la rencontre un rythme soutenu, à base de montée de balle rapide, de remise en jeu à 100 à l’heure. Les jaunes du HBGG (en orange pour l’occasion) ne se laissent pas impressionner et livrent une opposition défensive farouche pour bien montrer qu’il faudra compter avec eux dans ce match. C’est une vraie opposition de styles : un jeu résolument tourné vers l’offensive pour Caluire, un jeu plus posé pour le HBGG, avec une nette priorité accordée à la solidité défensive. Durant toute la première période, les deux équipes se tiennent au score et aucune ne parvient à se détacher. Le briefing d’avant-match avait porté sur un point essentiel : dans ce genre de rencontre, c’est bien souvent l’équipe qui fait le moins d’erreurs qui empoche la mise. Les dernières secondes de la mi-temps en sont la preuve : alors que notre défense vient de nous permettre de récupérer le ballon, notre montée de balle rapide est mal gérée, Caluire marque sur contre-attaque et Mattéo se fait exclure. On aurait dû virer en tête à la mi-temps et on se retrouve à -1 (15-14).

Malgré notre infériorité à gérer en début de seconde période, nous repartons sur la même dynamique,avec le même plan de jeu. Notre défense, plus basse, parvient à contenir la base arrière adverse qui pilonne véritablement l’axe central. A la 33ème minute, nous réussissons à faire un mini écart de 2 buts sur deux belles percées de Grégoire puis Quentin (22-24). Malheureusement, malgré deux franches occasions, nous ne parvenons pas à passer à +3. Mais cette équipe de Caluire a de la ressource et ne lâche rien. Ses arrières la remettent en selle : nous encaissons un 4-0 en 4 minutes (26-24) malgré la belle prestation de Titouan dans sa cage. La dynamique n’est clairement plus en notre faveur… Un temps-mort est pris, histoire que chacun retrouve un peu de sérénité. L’option offensive demandée marche à merveille. 1 er acte : le décalage trouvé pousse les joueurs de Caluire à la faute : exclusion temporaire et jet de 7 mètres à suivre, transformé par Quentin. Une grosse défense plus tard, 2ème acte : même enclenchement offensif couronné par un but de Grégoire. Il reste 15 secondes à jouer : 15 secondes pendant lesquelles les jeunes du HBGG s’accrocheront comme des morts-de-faim pour ne pas laisser un seul joueur de Caluire se trouver en position de tir. Au coup de sifflet final de l’arbitre (qui est à féliciter pour sa prestation), le score de parité 26-26 semble logique. Les deux équipes ont tout donné et ont fait preuve, 40 minutes durant, d’une intensité rarement vue à ce niveau. Alors, comment interpréter ce match nul : un point de perdu ou deux points de gagnés ? Avoir la réaction des p’tits gars du HBGG, qui tenait assurément plus de la satisfaction que de la déception, on se doit d’être content de ce résultat. Les Guilherandais-Grangeois peuvent être fiers d’eux. Chacun, qu’il ait passé 5 minutes ou 30 sur le terrain, qu’il ait marqué ou non, peut être fier. La compétition dans cette poule 4 s’annonce très excitante. On en sait désormais un peu plus sur notre niveau. Il faut poursuivre dans cette voie : respecter nos valeurs défensives, cette solidarité qui est une vraie force, travailler encore et encore aux entraînements, progresser ensemble. Pour l’heure, c’est un repos bien mérité qui attend le HBGG le week-end prochain, avant la réception de Saint-Egrève dimanche 3 février à 11h, au centre omnisports.

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web