commentaire S1

En ce week-end placé sous le signe du jaune, on espérait que cette couleur allait briller du côté de Saint-Priest pour le déplacement de l’équipe fanion du HBGG chez les banlieusards lyonnais. Mais avec la crainte de blocages routiers, le trajet ne s’annonçait pas des plus simples : entre un départ en car avancé d’une heure, puis repoussé d’autant pour attendre les retardataires bloqués sur les routes, et certains joueurs obligés de rallier Saint-Priest par leurs propres moyens, l’avant-match ne transpirait pas la sérénité… Et pourtant, les hommes du duo Messador-Héritier n’ont pas manqué leur rendez-vous avec les co-leaders du championnat.

Appliqués, sérieux, contrôlant le tempo, les jaune et vert ont d’emblée montré à leurs adversaires du jour qu’ils étaient prêts au combat et qu’il faudrait compter avec eux. Avec un Rajkovic des grands jours (5 arrêts dans le premier quart d’heure, 15 au final) et un Roby précieux en attaque, les coéquipiers de Rocha entrent parfaitement dans la partie, se permettant même à plusieurs reprises de prendre un avantage de deux buts (3-5 à la 9ème, 4-6 à la 11ème, 8-10 à la 21ème). Sans un gardien adverse au gabarit impressionnant et impeccable sur les tentatives à l’aile, le HBGG aurait même pu faire un break plus conséquent, d’autant que la défense, bien regroupée autour de Depouilly, tenait bien le choc malgré la présence en son sein d’un pivot san-priod au physique de 2ème ligne de rugby et créateur d’espaces pour sa base arrière. Malheureusement, une fin de mi-temps moins bien maîtrisée venait quelque peu ternir la copie, le HBGG rentrant aux vestiaires avec un débours de 2 buts (13-11) alors qu’il aurait pu (et dû) virer en tête à la pause.

Le début de seconde période est dans la continuité : Saint-Priest fait la course en tête mais ne parvient pas à lâcher le HBGG qui résiste et s’accroche. A la 37ème minute, alors que le score est de 14-13 en faveur des locaux, une exclusion temporaire sifflée contre Desbos vient gripper la mécanique ardéchoise. En l’espace de 7 minutes, le HBGG encaisse un 5-0. Un vrai coup sur la tête ! Les arrières adverses sont en pleine euphorie, notamment Urbe auteur de 5 buts dans ce début de période, et à 19-13 en faveur de Saint-Priest, on craint que le match soit progressivement en train de filer.

Mais c’est sans compter sans la « grinta » des jaune et vert qui refusent tout simplement d’abdiquer. Faisant montre de qualité de cœur et d’orgueil qui font plaisir à voir, ils reviennent peu à peu dans la roue des locaux qui sont comme surpris de voir un adversaire refusant farouchement d’abdiquer. Se reposant toujours sur un Rajkovic impérial dans ses cages et un Roby d’une rare efficacité aux tirs (meilleur marqueur du match avec 11 buts), les protégés du président Saupin s’appuient aussi désormais sur un Frési, déchainé et plein d’audace, comme galvanisé par la colonie familiale présente dans les tribunes.

Le HBGG revient dans la partie, grignote son retard et égalise à 21 partout à la 53ème minute sur une réalisation de Frési, validée par l’arbitre malgré une zone qui n’aura échappé à personne. Mieux même, sentant l’exploit à portée de main et poussés par un public de Zébrés qui donne de la voix, les jaune et vert poursuivent leur marche en avant pour passer devant (23-24) à 1’45’’ du coup de sifflet final. Les dernières secondes sont étouffantes. Réduits à 5 suite à une exclusion temporaire contre Depouilly, les jaune et vert s’accrochent et malgré une nouvelle égalisation de Saint-Priest, ils trouvent la force de marquer un ultime but en toute fin de possession sur un tir improbable de Roby qui trouve l’ouverture malgré 3 défenseurs. La défense qui suit est exemplaire, pleine de solidarité et d’abnégation. Le tir pris par Saint-Priest est détourné en corner. Il reste 6 petites secondes à jouer… Sur la remise en jeu, Saint-Priest trouve un décalage à l’aile, le tir est pris et stoppé par Rajkovic mais un jet de 7 m est sifflé pour un contact au moment du tir. L’entrée en jeu de Marce ne déstabilise pas le tireur adverse qui égalise malgré la bronca descendue du public.

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web