commentaire S1

HBGG / HBRE

Dans la chaleur étouffante du centre omnisports, c’est à un véritable derby, avec toute l’intensité et l’âpreté qui siéent à ce genre de rencontre, qu’ont pu assister les nombreux supporteurs des deux équipes.

Ce sont les jaunes et verts qui entrent le mieux dans la partie, bien portés par l’activité de Delebekk. Mais les échecs aux jets de 7 mètres coûtent cher et privent les hommes de Messador et Héritier d’un break plus conséquent, toujours appréciable dans ce genre de rencontre au couteau. Il faut dire que le gardien adverse (4 arrêts sur pénalty qui contraindront le HBGG à changer à plusieurs reprises de tireur, avant de trouver la bonne carburation) est en pleine ébullition. Peu à peu, le doute s’installe dans les têtes Grangeoises et le HBRE passe en tête au mi-temps de la première période, grâce notamment aux coups de boutoirs d’Hilaire, efficace et précis, sans toutefois parvenir à se détacher (mi-temps 11-13 pour Rhône-Eyrieux).

La seconde période reprend avec la même intensité. Le jeu s’équilibre et le HBGG ne lâche rien avec un Marce impérial dans les cages au relais de Rajkovic, (6 arrêts dans les 7 premières minutes). Rhône-Eyrieux maintient l’écart qui oscille entre +2 et +3, malgré quelques rapprochés du HBGG. Et il faut attendre la 54ème minute pour voir les locaux revenir enfin à la hauteur de leurs adversaires du jour, sur une réalisation de Delebekk (22-22). La dynamique du match a changé et sur une double exclusion temporaire infligée au HBRE, les coéquipiers de Rocha passent en tête. Il reste alors 5 minutes à jouer. 5 minutes quelque peu surréalistes : en effet, alors que le HBGG retrouve un peu de réussite en attaque, c’est la défense qui peine. Rhône-Eyrieux exploite les largesses défensives grangeoises et trouve systématiquement l’ouverture pour scorer rapidement sur chaque mise en jeu. A 1’30 de la fin, le HBGG fait un mini-break de deux buts sur une réalisation de Desbos, mini-break aussitôt réduit par un but de Pionchon 7 secondes plus tard.

L’ultime minute s’ouvre sur un avantage d’un but pour les jaunes et verts (27-26). La dernière offensive adverse est stoppée par David qui écope d’une exclusion temporaire. Avec une poignée de secondes à jouer et un coup-franc à suivre à 12 mètres, on se dit alors que la victoire est là, à portée de main. Le système mis en place par Rhône-Eyrieux bafouille, Depouilly s’arrache pour gratter la balle qui sort en touche à 3 secondes du coup de sifflet final. C’est gagné ! Du moins, le croit-on…

Tandis que les jaunes et verts, tout à leur joie, exultent pour la victoire qu’ils pensent alors tenir, un petit aparté se tient dans les 6 mètres entre un membre de la paire arbitrale et un joueur du HBRE. S’ensuit une concertation entre les deux arbitres qui décident alors d’exclure Héritier (pour avoir touché le ballon alors qu’il y avait une touche à suivre pour le HBRE ? être entré sur le terrain avant la fin officielle du match ?) et d’accorder un jet de 7 mètres transformé par Hilaire, encore lui, qui égalise à 27 partout. !

Faut-il être déçu d’avoir laissé échapper cette victoire ou au contraire se féliciter d’avoir accroché le partage des points face à une formation qui est sans doute LA favorite de la poule ? La question est posée. Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est la force mentale, l’état d’esprit, la solidarité dégagée par l’équipe. Des valeurs qui seront primordiales pour bien figurer dans ce championnat.

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web