Commentaire des S1

En clôture de cette deuxième saison en Nationale 3, la dernière journée de championnat offrait une belle affiche au HBGG : un derby contre les voisins de Rhône-Eyrieux. Les rencontres contre le HBRE ont toujours une saveur particulière et celle-ci n’aura pas dérogé à la règle, avec quelques moments électriques, des rebondissements et des supporteurs qui, dans les deux camps, auront donné de la voix pendant 60 minutes.

Dans la chaleur étouffante du centre omnisports, les hommes de Noalhyt et Messador démarrent pied au plancher : l’entame est quasi parfaite et après 5 minutes de jeu, les locaux mènent 5 à 0. La défense jaune et verte ne laisse que peu d’espaces au HBRE et quand un tir peut être pris, Marce dans ses cages se charge de calmer les ardeurs adverses. Il faut attendre la 8ème minute pour voir le HBRE inscrire son 1er but par Hilaire, qui aura été l’arme principale des visiteurs. Quelques pertes de balle ou tirs mal ajustés remettent Rhône-Eyrieux dans la partie, qui en profite pour placer plusieurs contre-attaques. Nous sommes au milieu de la première période et le HBGG se retrouve bloqué à 11 unités pendant de longues minutes. Rhône-Eyrieux poursuit sa marche en avant et finit cette première période en trombe. Les dernières minutes avant la pause sont terribles pour les jaunes et verts qui paraissent sonnés : la mi-temps intervient sur le score de 13 à 17 pour les visiteurs.

En deuxième partie commence alors une lente remontée : le jeu des jaunes et verts retrouve plus de fluidité mais le HBRE résiste bien. L’écart se réduit peu à peu. A la 44ème minute, le HBGG égalise à 22 partout grâce à une belle réalisation d’un Clémence véritablement en état de grâce et auteur de 5 buts, quasi-consécutifs, en 5 minutes. On sent alors que la rencontre est en train de basculer. Les jaunes et verts repassent en tête sans toutefois créer un écart suffisant. Au moment d’entrer dans les 5 dernières minutes, l’avantage n’est que d’un petit but pour les locaux (30-29). A deux minutes de la fin, avec + 2 au compteur, Noalhyt se retrouve sur la ligne des 7 mètres. Le public est confiant car le N° 9 des jaunes et verts reste sur une ahurissante série de 26/26 depuis son retour sur les parquets mi-mars. Mais son jet de 7 mètres est détourné par le gardien. Le ballon revient dans les mains du joueur qui fait mouche : 33-30. Mais il était dit que ce match resterait fou jusqu’à la fin. Sur la défense qui suit, Frési se voit sanctionné de 2 minutes d’exclusion et Rhône-Eyrieux réduit la marque sur un pénalty d’Hilaire. Un temps-mort est pris, et Messador et Noalhyt décident de tenter un coup en faisant sortir le gardien pour évoluer à 6 joueurs de champ contre 6. Malheureusement, un ballon échappé en attaque permet au HBRE de marquer dans le but vide : 33-32 avec une minute à jouer. L’attaque suivante est stoppée par Rhône-Eyrieux qui récupère la balle et on se dit alors qu’on se dirige tout droit vers un match nul. Mais c’était sans compter sur ce diable de Lesage qui vient chiper le ballon au milieu de terrain avant de servir Brueyre aux 6 mètres qui n’a plus qu’à ajuster son tir. C’est l’explosion dans les tribunes ! Un dernier arrêt de Marce, une fois de plus impeccable avec 15 arrêts, puis un ultime but de Rocha sur contre-attaque et le HBGG s’impose 35-32 au terme d’un match haletant et d’un final riche en émotion.

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web