Commentaire des S1

Ce samedi, l’équipe fanion du HBGG recevait la formation de Bourgoin-Jallieu pour une affiche alléchante, une confrontation de haut de tableau entre le 5ème et le 2ème de cette poule 7 de Nationale 3.

9 poins, c’est la différence au classement entre les deux équipes, avant le match. Une différence également en terme de dynamique, clairement du côté de Bourgoin qui vient de réaliser un carton plein sur les 3 derniers matchs (3 victoires) alors que dans le même temps le HBGG connaît un petit coup de mou (1 défaite, deux nuls). Et pas question de compter sur une quelconque démobilisation des ciel et grenat qui sont toujours à portée de la première place. Du côté des jaune et vert, si la fin de saison s’annonce certes moins palpitante, les joueurs ont à cœur de conclure cette deuxième saison de N3 du mieux possible en réalisant une belle prestation devant le chaud public de Zébrés et, surtout, en offrant à Lionel Héritier, alias Kinou, une sortie inoubliable pour son dernier match à domicile, suite à sa décision de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison.

Le début de rencontre est à l’avantage de Bourgoin qui impose son rythme et sa maîtrise alors que les hommes de Messador buttent sur Karoubi (17 arrêt au total!), ancien gardien du VHB. Mais après avoir encaissé un 3-0, le HBGG se met en ordre de marche et « passe » un 4-0 au CSBJ (4-3 à la 8ème minute). Le jeu s’équilibre : le CSBJ se repose sur sa défense de fer (la 2ème du championnat derrière… celle du HBGG) et profite des maladresses adverses pour marquer en jeu rapide. Mais si le jeu des Ardéchois paraît plus brouillon, plus laborieux, le HBGG fait mieux que résister, notamment par Brueyre et David sur la base arrière : les égalités se succèdent jusqu’à la 25ème minute (12-12). Malheureusement, la fin de période est plus délicate pour les Ardéchois et Bourgoin, porté par Karoubi dans ses cages et Frier en maître à jouer, crée un petit écart avant la pause : 13-16.

Avec la chaleur étouffante de cette fin d’après-midi, on se dit que la pause va faire du bien et permettre de reposer les organismes pour repartir de plus belle. Il n’en est rien. En fait, la seconde période sera à l’identique des 5 dernières minutes de la première mi-temps. Bourgoin poursuit sur sa lancée, tandis que le HBGG répond par intermittence. Mais les nombreuses pertes de balles coûtent cher aux protégés du président Saupin et l’écart enfle inexorablement : à la 52ème minute, le HBGG est relégué à 7 unités (22-29).

On craint alors une fin de match en roue libre mais le HBGG, porté par ses Zébrés qui donnent toujours de la voix, se lance dans un ultime baroud d’honneur. Grâce aux parades de Marce et de Canet et à l’efficacité retrouvée de Rocha, l’écart se réduit un peu. Et à 2 minutes de la fin, c’est l’explosion dans les travées du centre omnisports : but de Kinou ! Les chants s’enchaînent : « c’est Kinou, il s’appelle Kinou, et il a marqué, et il a marqué... ». Les dernières secondes seront anecdotiques : Bourgoin s’impose, sans trembler, 34 à 29. Les qualités de cœur et de courage des Guilherandais-Grangeois n’auront pas suffi.

S’il restait quelque mince espoir pour le HBGG d’accrocher le podium, ce qui avait été le cas, rappelons-le, l’an passé pour sa 1ère saison à ce niveau, cette défaite sonne le glas de cette ambition, Annecy disposant d’une avance qui devrait être suffisante. Avant de se tourner vers la prochaine saison, l’objectif désormais est de terminer 4ème, une place que convoitent également les voisins de Rhône-Eyrieux. Il reste deux journées pour cela, dont une confrontation directe le 2 juin en clôture de la saison, deux journées qui détermineront qui incarnera la suprématie drôme-ardéchoise dans cette nationale 3.

D.L.

Aestivo - Partenaire et réalisation web