commentaire des -13G1

Début de la phase retour ce week-end avec la réception de Saint-Genis-Laval, leader invaincu et qui s’impose progressivement comme l’ogre de cette poule 1 AURA. Forts de deux dernières prestations à domicile très concluantes (victoire contre Villeurbanne et Rhône-Eyrieux), c’est bien décidés à bousculer les Rhodaniens que les jaunes et verts entament le match. Les 3 premières minutes sont parfaitement exécutées : notre défense est en place et nous sommes plutôt efficaces en attaque.

Mais l’équipe de Saint-Genis-Laval, toute en confiance et en sérénité, commence à installer son jeu de passes et grignote la (petite) avance que nous avions prise. Les deux formations font jeu égal jusqu’à la 13ème minute. Quelques erreurs de notre côté (tirs ratés, passes hasardeuses, repli approximatif), et voilà les rouges de Saint-Genis, excellents sur jeu rapide, qui placent une première accélération : en 4 minutes, nous subissons un sévère 5-0 (6-11 à la 17ème minute), sans que le temps-mort pris ne permette de trouver une solution. La mi-temps intervient sur le score de 8-14 en faveur de nos adversaires, maîtres dans l’art d’exploiter nos temps faibles.

A la pause, consigne est donnée de défendre très haut, en individuelle, à la fois pour perturber les rouges de Saint-Genis-Laval et pour remobiliser nos propres joueurs. L’objectif est de revenir au score. En vain. Malgré une belle débauche d’énergie et une envie de ne rien lâcher, le HBGG n’arrive pas à refaire son retard : notre attaque retrouve une belle efficacité mais Saint-Genis-Laval répond à chacun de nos buts marqués. Si l’on ajoute à cela les 6 exclusions temporaires (méritées) qui nous ont forcés à évoluer trop souvent en infériorité numérique, la tâche était bien trop grande pour le HBGG, même si nous faisons quasiment jeu égal sur la seconde période (15-16).

Au final, nous nous inclinons sur le score de 30 à 23, au terme d’une rencontre qui a furieusement ressemblé au match aller : encore une fois, l’écart est un peu dur ; et encore une fois, ce sont surtout nos erreurs et les buts encaissés sur jeu rapide qui ont provoqué la « cassure » en première mi-temps. Mais Saint-Genis-Laval est une très belle équipe et il n’y a rien de déshonorant à s’incliner contre plus fort que soi. Seul regret finalement : que nous n’ayons pas su faire preuve de la même solidarité et de la même entraide (tant offensivement que défensivement) que lors de nos dernières prestations.

Souhaitons que ce ne soit qu’un simple coup d’arrêt et que notre prochain déplacement à Villeurbanne, samedi 24 mars, soit l’occasion de reprendre notre marche en avant.

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web