commentaire S1

Le petit gymnase des Gonettes, accueillait samedi soir le choc de la 11eme journée de cette poule 7 de la N3. Le HBRE recevait dans sa vétuste antre le HBGG pour une lutte fratricide au sommet.

Les hommes de Noalhyt et Messador avaient préparé aux "petits oignons" cette rencontre qui devait leur permettre de basculer dans le trio de tête du championnat à l'issue de la phase allée.

Dans les tribunes, les zébrés sont les maîtres des lieux, leurs chants raisonnent comme aux plus belles heures et Marty se déhanche au rythme des tambours. Le cadre  est posé, tout est en place pour que l'on assiste à une grande partie de Handball.

Une nouvelle fois, le début de match est raté pour les Grangeois . À la 10 eme, le HBRE mène de 3 buts et ses canonniers font merveilles.

Le defense mis en place n'est pas efficace surtout quand Lionel Héritier prend rapidement 2 minutes. Côté attaque ce n'est pas mieux, on assiste à un enchaînement de tirs manqués ( 7 en première mi-temps )

La blessure au nez de Loic Mourier est un nouveau mauvais signe pour les zébrés . David Noalhyt est même obligé de poser le premier Temps Mort du match.

L'entrée de Remi David, le dynamisme de Julien Rocha et le repositionnement de Robin Brueyre en position défensive avancée va permettre au HBGG de remettre de l'ordre dans la maison jaune et de recoller à la mi-temps ( 15-14).

La reprise se fait sur un coup de théâtre qui voit Benjamin Segond écoper d'un carton rouge suite à une action non maîtrisée. Malgré cela, les zébrés poussent encore et toujours.

Est ce l'envie de trop bien faire ou bien est ce du à l'enjeu du match, mais jamais le HBGG ne réussira à marquer ce but qui lui aurait permis de prendre la tête. Le HBRE sans développer un grand jeu, fait la course en tête.

À 10 minutes du terme, Hilaire jusque là plutôt bien maîtrisé par la lecture de ses courses par Brueyre et Lesage, donne 3 buts d'avance aux locaux dans un gymnase en fusion.

Les zébrés poussent et jettent toutes leurs forces dans la bataille. Une nouvelle fois et à l'énergie, le HBGG va recoller mais sans prendre le score, encore et toujours un tir raté ou un arrêt du gardien pour contrecarrer les plans.

Force est de constater que l'on ne reconnaît pas le jeu léché des jaune et vert qui avait fait merveille chez le leader Berjallien.

Quand des arbitres quelque peu dépassés par l'événement, sifflent 2 minutes à Loic Mourier pour une faute imaginaire, le HBGG ne s'en remettra pas et s'incline fort logiquement par le plus petit des écarts.

Peut être trop sur se sa force et perturbé par une semaine de préparation inhabituelle ( et peut être même inadaptée ) , le HBGG ne pouvait pas l'emporter en jouant de la sorte face à une équipe candidate au podium de fin de saison.

Le déplacement à Fontaine dimanche prochain doit permettre au HBGG de reprendre sa marche en avant. Il reste 11 matchs à Julien Chaix et ses coéquipiers pour offrir une fin de saison excitante à leurs fidèles supporters .

NG

Aestivo - Partenaire et réalisation web