Commentaire -13G1

Troisième journée de la deuxième phase et troisième déplacement consécutif pour les -13 AURA. Après Saint-Genis-Laval et Saint-Etienne, nous nous déplaçons à Brindas pour y rencontrer l’Union Olympique Demi-Lunoise (entente Brindas – Tassin la Demi-Lune) avec la ferme intention de goûter enfin à la victoire face à une équipe qui nous précède de peu au classement.

Dès l’entame du match, on sent les deux formations très proches. Toute la première période le confirme : les deux équipes sont au coude à coude durant 20 minutes, aucune ne parvenant à prendre vraiment l’ascendant sur l’autre au tableau d’affichage. Et si le jeu des jaunes et noirs de l’UODL repose grandement sur l’efficacité de leur arrière gauche (auteur de 5 buts en première mi-temps), notre base arrière est elle-aussi en pleine réussite avec un Lucien dominateur et un Grégoire retrouvé. La mi-temps intervient sur le score de 12 à 11 en faveur de l’UODL.

Pendant la pause, l’accent est mis sur la rigueur défensive : il faut notamment absolument empêcher l’arrière gauche adverse de se mettre en position de tir. Nous insistons également sur le rythme du match qui n’est clairement pas en notre faveur : alors que nous devrions courir et nous projeter vite vers l’avant, nous nous laissons dicter le rythme par nos adversaires.

Message reçu ! La seconde période reprend sur un rythme plus élevé. Comme prévu, notre jeu rapide déstabilise nos adversaires et nous prenons rapidement 2-3 buts d’avance. Notre défense en individuelle est appliquée, malgré quelques oublis préjudiciables, et prive le N° 5 adverse de munitions (même s’il inscrira encore 5 nouveaux buts dans cette seconde période). A la 29ème minute, nous menons de 4 buts (21 à 17). On sent l’équipe sûre de sa force et bien dans son jeu. Petit bémol cependant : un autre joueur jaune et noir monte peu à peu en puissance et prend le relais de l’arrière gauche à la marque.

Mais si notre défense agressive use nos adversaires, elle use aussi nos organismes. L’équipe baisse peu à peu en intensité, ce dont profite l’UODL pour revenir au score. Nous menons encore de deux buts à deux minutes de la fin. Nous entrons dans l’ultime minute avec encore un but d’avance, suite à un bel arrêt de Titouan.

A +1, avec 40 secondes à jouer et le ballon en main, la victoire est là, à portée de main. Notre dernière attaque est bien menée. On aurait pu (dû) faire un peu plus tourner la balle (et le chrono !) mais un beau décalage trouvé dans la défense nous met en parfaite situation. Malheureusement, le tir s’écrase sur la barre transversale, l’UODL récupère le ballon et égalise 28-28. Cruelle déception car nous aurions vraiment dû ramener les 3 points de la victoire. D’autant plus rageant que nous subissons dans ces dernières secondes ce que nous n’avions pas su infliger à Saint-Etienne la semaine dernière : un but égalisateur en toute fin de match.

Pour la deuxième fois de suite, on garde donc un goût d’inachevé, entre la défaite d’un but la semaine dernière et ce partage des points alors que nous avions le match en main. Et si notre attaque a cette fois-ci été performante (à la différence du match à Saint-Etienne), ce sont nos difficultés à bloquer les deux éléments forts adverses que nous payons cash. Le jour où nous arriverons à concilier efficacité offensive et rigueur défensive, à faire un match plein, la victoire sera au rendez-vous. Une chose est sûre : ces jeunes le méritent. Pourquoi pas lors de la prochaine journée, dimanche 25 février, avec la réception de Villeurbanne ?

DL

Aestivo - Partenaire et réalisation web